ecigarette

Témoignages sur la cigarette électronique

« Je n’arrêterai jamais de fumer, cessez de me torturer avec ça !

Je connais les risques liés au tabac, mais ma vie est trop pénible et fade lorsque j’éloigne la cigarette un peu trop loin et longtemps !

Je préfère mourir à petit feu sans m’en rendre compte, plutôt que d’être aussi mal comme à chaque fois que je tente d’arrêter ! »

Qui d’entre vous fumeurs, n’avez jamais eu ce genre de discours ou tout au moins de pensées ?

Et oui, nous fumeurs nous connaissons bien ce sentiment : partagés entre l’envie d’être forts et raisonnables, de s’organiser une vie bien saine, sans cette cochonnerie de cigarette qui hante nos journées ! Mais rien à faire, la vie saine se transforme vite en cauchemar, et l’on replonge pour ne pas devenir un fantôme déambulant au milieu des êtres chers qui nous entourent.

J’étais dans cette optique-là, lorsqu’il y un an maintenant, au hasard d’une balade familiale, j’ai aperçu cet engin dans les mains d’un promeneur.

De retour à la maison, je me suis précipitée sur mon ordi et j’ai tapé « cigarette électronique ».

Ouah ! Sur le coup, je n’y comprends rien : e-liquide, mAh, batteries, atomiseurs, cartomiseurs….

Je suis sur une autre planète !

Après de longues recherches, et quelques jours d’attente, me voici avec ma première « e-cig » dans les mains.

Un miracle !

J’ai la même gestuelle qu’avec la tueuse, lorsque j’aspire, j’ai la vapeur qui emplit ma bouche et ma gorge (c’est plus suave que la fumée combustion), et lorsque j’expire je recrache de la fumée … enfin de la vapeur !

C’est bluffant !

Pour ce début, étant à la base considérée comme une « grosse » fumeuse, je sélectionne un e-liquide avec un taux de nicotine de 16 milligrammes.

Le e-liquide est un liquide composé d’eau, de propylène glycol, de glycérine végétale, d’agents de saveurs alimentaires avec ou sans nicotine. Il se transformera en vapeur sous l’effet de la chaleur. Les dosages de chaque composant varient en fonction des fabricants et des préférences personnelles.

Et tout à la découverte de cette nouveauté, les jours se sont enchainés sans que je touche à une tueuse, aucun manque pour me rappeler à la tentation !

Donc, comme une fleur, et sans vraiment en prendre conscience, je venais de basculer du côté des non-fumeurs.

Pas de saute d’humeur, je ne me suis pas non plus jetée sur tout ce qui est comestible (comme lors de mes différents essais passés), donc pas de prise de poids.

Et très vite, les bons côtés se sont faits ressentir :

- Je ne véhicule plus l’odeur du tabac froid dans mon sillage et profite enfin des effluves de mes parfums préférés qui étaient jusque-là gâchés.

- Ma peau est nettement plus lumineuse et son grain s’est affiné, mes cheveux sont brillants et légers, mes ongles et surtout mes doigts ont de nouveau une teinte naturelle.

- Je peux parler sans avoir le besoin de me tenir à distance de peur d’incommoder mon interlocuteur, et puis fini la boite de chewing-gums à la chlorophylle ingurgitée chaque jour, l’aérophagie qui va avec…et voici donc mes premières petites économies réalisées.

- Fini l’interruption perpétuelle des repas, des soirées, des moments dits « conviviaux » où deux tiers du temps se déroule dehors en compagnie de cette ignoble tueuse, et oui encore elle ! Fini les soirées d’hiver à grelotter en passant d’un pied sur l’autre pour tenter de se réchauffer ! Fini ce hoquet qui nous déchire la cage thoracique à chaque bouffée et s’incruste lorsque le corps se crispe pour lutter contre le froid !

- Et puis surtout, pour une fois depuis longtemps, je me sens enfin civilisée et sociable !

- Je passe plus de temps en famille, surtout avec mes enfants, car avant, je n’avais qu’une idée fixe, aller le plus vite possible sur la terrasse extérieure pour fumer. Je survolais donc tout, et ça vous savez comme moi qu’avec les enfants, ce n’est pas bon !

- Enfin, celui qui me fait part de sa gratitude aujourd’hui, c’est mon porte-monnaie ! Grâce aux économies réalisées par l’arrêt de la tueuse, j’ai maintenant un budget pour mes préoccupations purement féminines : coiffeur, produits de beauté, fringues….Que du bonheur quoi !

Tout ça pour vous dire que jamais j’aurais pensé écrire cela un jour : « je suis une Ex-Fumeuse »

J’utilise une Ego Ceros, un modèle qui me donne entièrement satisfaction de par l’autonomie de sa batterie et le rendu de vapeur obtenu.

Mon e-liquide est maintenant dosé à 6 milligrammes de nicotine et je pense bientôt alterner avec du liquide sans nicotine pour finir par utiliser que du 0 milligramme pour être enfin sevrée et non dépendante.

Je varie les saveurs en fonction de mes envies… et il y a du choix !

Je tenais à vous faire partager cette expérience car je pense que beaucoup d’entre vous se retrouveront dans mes sensations ressenties lors de mes tentatives d’arrêt pur et dur.

Peut-être serez-vous tentés à votre tour d’essayer la « vapote » !

Dites-vous simplement que vous n’avez rien à perdre et tout à gagner !

A tous ceux qui se lancent dans l’aventure, je souhaite beaucoup de plaisir à découvrir ce nouveau procédé, selon moi, plein d’avenir.

Ces témoignages sont issus des sites de santé : docteur.info, bien-être avenue et actusanté.